Ecologie : définitions

Les termes en italique sont définis dans cette page.

ACV (Analyse en Cycle de Vie) : méthode d'évaluation environnementale qui permet de quantifier les impacts d'un produit (qu'il s'agisse d'un bien, d'un service voire d'un procédé) sur l'ensemble de son cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières qui le composent jusqu'à son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et d'utilisation. Outil normalisé (ISO 14040) et reconnu, l'ACV est la méthode la plus aboutie en terme d'évaluation globale et multicritère.

BBC (Bâtiment Basse Consommation) : label français qui fixe à 50 kWhep/m².an la consommation maximale d'une maison neuve. Ce label tient compte des conditions climatiques. En effet, la consommation d'énergie d'un même logement est plus importante dans le nord de la France que dans le sud. Une maison à Nice ne devra donc pas dépasser 40 kWhep/m².an pour obtenir le label BBC, alors qu'à Lille, une maison consommant jusqu'à 65 kWhep/m².an sera labellisée. Voir Effinergie.

Bbio (Besoin BIOclimatique) : une des trois exigences principales de la RT 2012. Le besoin bioclimatique conventionnel en énergie d'un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l'éclairage artificiel, est défini par un coefficient noté Bbio. Il est sans dimension et exprimé en nombre de points. Ce coefficient est calculé, sur une année, en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique, selon les modalités définies par la méthode de calcul Th-BCE 2012. Les conventions permettant de calculer le Bbio sont définies par ce même arrêté.

CEE (Certificat d'Economies d'Energies) : dispositif créé par les articles 14 à 17 de la loi n° 2005-781 du 13 juillet 2005 de programme fixant les orientations de la politique énergétique (loi POPE) qui constitue l'un des instruments phare de la politique de maîtrise de la demande énergétique. Ce dispositif repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique et nouvellement les carburants pour automobiles). Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients : ménages, collectivités territoriales ou professionnels. Un objectif triennal est défini et réparti entre les opérateurs en fonction de leurs volumes de ventes. Le dernier décret (n° 2017-690) date du 2 mai 2017 et augmente les exigences pour accélérer les économies d'énergie.

Cep (Consommation d'Energie Primaire) : ensemble des consommations d'énergie de l'économie sous forme primaire (c'est-à-dire non transformée après extraction), et marginalement sous forme de dérivés non énergétiques (goudrons, bitume, lubrifiants...). Il s'agit d'une des trois exigences principales de la RT 2012 où la CEP est calculée en kW par m² et par an. Ce coefficient prend en compte 5 usages : le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, la climatisation, l'éclairage et les auxiliaires (ventilateurs, pompes).

DCO (Demande Chimique en Oxygène) : consommation en dioxygène par les oxydants chimiques forts pour oxyder les substances organiques et minérales de l'eau. Il s'agit d'un indicateur qui permet d'évaluer la charge polluante des eaux usées.

DEEE (Déchet d'Equipements Électriques et Électroniques) : type de déchet traité de manière spécifique, avec notamment une éco-contribution du client final qui permet à des éco-organismes (voir Recylum) d'effectuer une collecte et un recyclage.

DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) : diagnostic qui s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de réduire la consommation d’énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Le DPE renseigne sur la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment, en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en terme d’émission de gaz à effet de serre, que l’on peut visualiser sur l’étiquette énergie et l’étiquette climat.

Eco-organisme : structure à but non lucratif à laquelle les producteurs – concernés par les obligations de la REP – transfèrent leurs obligations de collecte moyennant le paiement d’une contribution financière. Ils en assurent la gouvernance (cf. article L.541-10 du Code de l’environnement). Les éco-organismes sont agréés par les pouvoirs publics sur la base d’un cahier de charges précis (cf. cahiers des charges annexés à l’agrément d’un éco-organisme concernant les DEEE professionnels, et les DEEE ménagers) pour mener à bien leur mission.

EEE (Equipements Électriques et Électroniques) : sigle utilisé couramment dans le cadre des DEEE.

EEL (Energy Efficiency Label) : voir étiquette énergétique.

Effinergie (Collectif Effinergie) : association française créée en 2006 qui a pour objectif de développer sur le marché de la construction neuve et rénovée, une véritable dynamique afin de générer des bâtiments confortables et performants d'un point de vue énergétique (voir Minergie en Suisse et Passivhaus en Allemagne). Quatre labels ont été mis en place : Bepos (Bâtiment à Energie POSitive) Effinergie, Effinergie +, Effinergie Rénovation et BBC-Effinergie.

ENEC+ : label européen de certification de la performance initiale des luminaires traditionnels et à LED. Seuls les produits ayant déjà la marque ENEC peuvent y prétendre.

Energie finale : énergie consommée, c'est-à-dire le kWh du compteur EDF, le m3 de fioul ou les stères de bois.

Energie primaire : énergie extraite de produit bruts : pétrole, gaz ou bois. L’électricité est une énergie secondaire : le facteur de 2,58 est utilisé pour la convertir en énergie primaire, car il est estimé que 1kWh d’électricité est produite avec 2,58kWh d’énergie primaire. Le bois, qui est une énergie renouvelable, est valorisé par un facteur de conversion de 0.6, uniquement pour les constructions BBC.

Energy star : label européen décrivant le niveau que tout fabricant soucieux de protéger l'environnement doit respecter.

Étiquette énergétique : étiquette apposée sur les lampes et les luminaires suivant le règlement délégué européen N°874/2012.  Les lampes sont classifiées suivant leur efficacité énergétique et notées de G à A++. Les luminaires sont quant à eux classés suivant leur aptitude à accepter des lampes de telle ou telle classe.

EuP (Energy using Products) : directive européenne (2005/32/EC) sur la consommation électrique des produits.

FDES (Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires) : fiches qui permettent par une étude détaillée (voir norme NF P01-010) de réaliser un bilan environnemental des matériaux de construction pouvant être utilisés dans un projet, ceci dans le but de minimiser les impacts sur l’environnement et la santé, voir également http://fdes.fr.

GreenLight : programme mis en place par l'Union européenne en 2000 qui concerne des établissements publics ou des organismes privés qui s'engagent dans une démarche volontaire pour améliorer leurs installations d'éclairage afin de réduire les consommations énergétiques, voir www.eu.greenlight.org.

Habitat et environnement (H&E) : certification française mise en place par l'association Qualitel concernant le logement neuf et prenant en compte : la ventilation et la qualité de l'air, la maîtrise des consommations électriques, l'eau, les gestes verts, la performance énergétique, le tri sélectif, le choix des matériaux, le management environnemental de l'opération et la propreté du chantier.

HPE (Haute Performance Énergétique) : label qui vient renforcer les exigences de performance énergétique avec comme limites Bbio max et Cep max-10% par rapport au niveau RT 2012, voir THPE et Effinergie.

HQE (Haute Qualité Environnementale) : démarche qui vise à améliorer la qualité environnementale des bâtiments neufs et existants, c’est-à-dire à offrir des ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l’environnement, évalués sur l’ensemble du cycle de vie, sont les plus maîtrisés possibles. C’est une démarche d’optimisation multicritère qui s’appuie sur une donnée fondamentale : un bâtiment doit avant tout répondre à un usage et assurer un cadre de vie adéquat à ses utilisateurs.

LSD (Limitation de Substances Dangereuses) : directive européenne (2002/95/CE) ayant pour objectif de limiter l'utilisation de substances dangereuses (comme le plomb, le mercure, le cadmium...) dans certains équipements comme les luminaires.

PEB (Performance Énergétique des Bâtiments) : directive européenne (2002/91/CE) qui permet de déterminer la quantité d'énergie effectivement consommée ou estimée pour répondre aux différents besoins liés à une utilisation standardisée du bâtiment, ce qui peut inclure entre autres le chauffage, l'eau chaude, le système de refroidissement, la ventilation et l'éclairage.

PNAAPD (Plan National d’Action pour des Achats Publics Durables) : plan national pour favoriser les achats public durables, c'est-à-dire 1) intégrant des dispositions en faveur de la protection ou de la mise en valeur de l’environnement, du progrès social, et favorisant le développement économique 2) qui prend en compte l’intérêt de l’ensemble des parties prenantes concernées par l’acte d’achat 3) permettant de réaliser des économies « intelligentes » au plus près du besoin et incitant à la sobriété en termes d’énergie et de ressources 4) et qui intègre toutes les étapes du marché et de la vie du produit ou de la prestation.

Qualitel : association et certification mise en place par cette dernière pour le logement neuf prenant en compte : la qualité des équipements sanitaires, la maîtrise des charges, le confort thermique, le confort acoustique, l'isolation thermique, la durabilité de l'enveloppe et l'isolation phonique.

Recylum : éco-organisme chargé notamment d'informer, de collecter et de traiter les DEEE et plus spécifiquement les sources et les luminaires.

RoHS (Restriction of the use of Hazardous Substances) : traduction en anglais de LSD.

REP (Responsabilité Élargie des Producteurs) : étend la responsabilité des entreprises à la gestion de la fin de vie des produits manufacturés qu’elles mettent sur le marché. Le principe a été instauré dans les années 1980 pour remédier à l’augmentation de la quantité de déchets et à leur gestion peu respectueuse de l’environnement. Cette évolution réglementaire a un double impact préventif (éco-conception) et curatif (collecte et recylclage).

RT2012 (Réglementation Thermique 2012) : suite de la RT2005, la réglementation thermique 2012 s'appuie notamment sur des labels (voir Effinergie, HPE, THPE) et contraint à des obligations de moyens et de résultats. Elle s'appuie sur 3 indicateurs dont il ne faut pas dépasser les valeurs de références en fonction de l'implantation du bâtiment et de son utilisation : efficacité énergétique (Bbio/Bbiomax), consommation d'énergie primaire (Cep/Cepmax = 50 kWh/(m².an) en moyenne) et confort d'été (Tic/Ticref). La prochaine réglementation prévue est la "Réglementation Bâtiment Responsable 2020" (RBR 2020).

SME (Système de Management Environnemental) : outil de gestion de l’entreprise et de la collectivité qui lui permet de s’organiser de manière à réduire et maîtriser ses impacts sur l’environnement. Il inscrit l’engagement d’amélioration environnementale de l’entreprise ou de la collectivité dans la durée en lui permettant de se perfectionner continuellement.

THPE (Très Haute Performance Énergétique) : label qui vient renforcer les exigences de performance énergétique avec comme limites Bbio max et Cep max-20% par rapport au niveau RT 2012. Ce label est équivalent au label Effinergie +, voir HPE et Effinergie.

Tic (Température Intérieure Conventionnelle) : un des 3 indicateurs de performance de la RT 2012, il s'agit de la température atteinte un jour chaud d’été ce qui rend compte du confort d’été et des surchauffes éventuelles. Les modalités de calcul de la Tic sont définies par la méthode de calcul Th-BCE 2012. Elle est calculée en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique.

Définitions  : Source et lampe, Ballast et alimentationGradationOptiqueLuminairePhotométrie et éclairagismeInstallation et maintenanceLumièreCouleurs

mise à jour : 15 juin 2017