Abaques de Bodmann et Söllner – Basse et très basse luminance

Contrôle de l’éblouissement d’inconfort

Les abaques de Bodmann et Söllner constituent une ancienne méthode – remplacée maintenant par le calcul UGR – destinée à contrôler l’éblouissement d’inconfort.

Le mode opératoire est le suivant :
– déterminer la classe de qualité et le niveau d’éclairement moyen à maintenir
– choisir l’abaque convenable en tenant compte de l’orientation et du type de luminaire (en fonction de l’implantation et de l’émission ou non de lumière latérale)
– sélectionner la courbe limite qui correspond à l’exigence de qualité et au niveau d’éclairement moyen initial
– tracer la luminance du luminaire sélectionné et vérifier que la courbe se trouve bien « à gauche » de la courbe limite choisie (c’est-à-dire que les valeurs de luminance de luminaire sont inférieures aux valeurs de la courbe limite pour tous les angles compris entre 45 et 85°).

link-abaque-classes

Une définition de la basse et très basse luminance

Ces abaques ont permis de donner une définition – maintenant caduque, → voir nouvelle définition de la très basse luminance – des luminaires basse et très basse luminance :

– Luminaires  » basse luminance « , courbe grise sur schéma ci-dessous :
a) les deux courbes de distribution sont situées entièrement à gauche de la courbe de l’abaque ci-dessous, classe de qualité B, correspondant à 1 000 lx,
b) vu sous des angles compris entre 75 et 85°, les luminances (calculées dans les mêmes conditions) sont inférieures à 300 cd/m²,
c) les angles de défilement dans les deux plans considérés sont inférieurs à 65°.

– Luminaires  » très basse luminance, catégorie 2 « , courbe bleu sur schéma ci-dessous :
a) les deux courbes de distribution sont situées entièrement à gauche de la courbe de l’abaque ci-dessous, classe de qualité A, correspondant à 1 000 lx,
b) vu sous des angles compris entre 65 et 85°, les luminances (calculées dans les mêmes conditions) sont inférieures à 200 cd/m²,
d) les angles de défilement dans les deux plans considérés sont inférieurs à 60°.

– Luminaires  » très basse luminance, catégorie 1 « , courbe jaune sur schéma ci-dessous :
a) les deux courbes de distribution sont situées entièrement à gauche de la courbe de l’abaque ci-dessous, classe de qualité A, correspondant à 2 000 lx,
b) vu sous des angles compris entre 55 et 85°, les luminances (calculées dans les mêmes conditions) sont inférieures à 200 cd/m²,
c) les angles de défilement dans les deux plans considérés sont inférieurs à 55°.

link-abaque-courbes_limites